Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Retours sur l’ICEB Café « Terre crue en île de France : la filière s’organise »

    Comment les artisans peuvent ils s’approvisionner ?
    Comment utiliser la terre qu’on a sur notre site ?
    Quelle formation pour les artisans, les architectes ? …

    Où en sommes-nous avec la ressource abondante du grand Paris, la fabrique Cycle terre à Sevran, les matériaux et produits qui seront disponibles, les différentes règles, certificats et PV pour pouvoir la prescrire ?
    Des modèles de CCTP ? Des recommandations ?

    Les intervenants nous ont parlé de leurs propres expériences, les avancées actuelles, les difficultés et blocages, et aussi du bonheur qu’il y a à mettre en œuvre le matériau terre crue.

    Avec

    • Frédérique Jonnard, artisane, Terramano
    • Paul-Emmanuel Loiret, architecte et enseignant-chercheur, MUE expériences, Cycle Terre

    L’ICEB remercie les deux intervenants ! Merci à Paul-Emmanuel pour cet ambitieux projet de Cycle Terre, permettant de développer la mise en oeuvre de ce matériau dans les projets de construction ou de rénovation. Merci également à Frédérique de rappeler l’aspect humain de la pratique de la terre, et son indispensable proximité !

    Lien vers l’enregistrement :

    A retenir :

    • La constitution en cours d’un collectif local d’artisans, entreprises, maîtres d’oeuvre de la terre crue en Île-de-France (avec notamment Frédérique Jonnard, Benoît Rougelot, Emmanuelle Patte)
    • Une visite de Cycle Terre est prévue le lundi 13 septembre (12h-14h), contacter l’ICEB pour s’inscrire.
    • Un guide de 300 pages présentant les produits qui seront proposés par Cycle Terre et donnant des précisions sur leur mise en œuvre va sortir très prochainement

    Quelques liens et informations :

    • https://conf-terrecrue.org/ la fédération nationale des associations régionales de la terre crue
      Cycle-Terre recevra les 8èmes assises nationales de la construction en terre crue d’Asterre à Sevran en janvier 2022 : https://www.asterre.org/8eme-assises-de-la-construction-en-terre-crue/
    • Lien vers les Guides de Bonne Pratique de la construction en Terre : https://www.asterre.org/les-guides-de-bonne-pratique/

    Échanges complémentaires aux questions abordées par oral :

    Pollution des terres

    Entre la terre excavée sur chantier et sa transformation, qu’en est-il du process de dépollution ?
    Paul-Emmanuel Loiret : Nous n’utilisons pas de terre polluée. D’après les 5000 sondages du Grand Paris Express, les terres polluées c’est 10% du total.

    Impact carbone
    Avez-vous identifié l’impact carbone des produits qui sortiront de la fabrique ?
    Paul-Emmanuel Loiret : Nous sommes en train de finaliser les FDES. Elles seront disponibles à la rentrée. Sachant que le matériau est très faiblement carboné, du coup le principal impact est le transport. Même si la terre vient de moins de 10km.

    ATEX, guides, …

    Les Atex obtenus sont-ils disponibles et si oui où ?

    Paul-Emmanuel Loiret : Les Atex seront disponibles d’ici la rentrée.

    Que propose comme complément le guide proposé par Cycle Terre, par rapport au guide des bonnes pratiques de la construction en terre élaboré par les artisans des différentes régions sur les techniques de construction, enduit, etc. ?

    Paul-Emmanuel Loiret : Ces guides existants sont essentiels pour faire avancer l’écriture des savoir et savoir-faire !
 Le guide de Cycle Terre sera quant à lui en ligne d’ici fin de mois. 300 pages environ. Il n’a pas vocation à remplacer les guides de bonnes pratique mais plutôt de focaliser sur certains usages et une approche plus francilienne.
    Le guide pourra être utilisé par exemple pour la mise en oeuvre des BTC en générale. Il montre l’état des lieux des ATex aussi que nous avons obtenus et qui autorisent de nouveaux usages il me semble par rapports à ceux exprimés dans les guides de bonne pratique.

    Produits et Services de la fabrique Cycle Terre

    La fabrication des briques et panneaux étant relativement contraignante en temps et matériel (fabrication, stockage), est-il envisagé d’avoir des zones de stockage de terre brute et/ou criblées à destination des artisans et des particuliers dans le cadre de cycle terre ou autre en IDF ? Ces zones de stockage pourraient d’ailleurs se trouver sur différents sites de l’IDF pour favoriser l’accès à ces matières premières.
    Paul-Emmanuel Loiret : Nous cherchons des espaces de stockage à Sevran ! 😉

    Quel pourcentage de sable dans les BTC et mortiers ? Et d’où vient le sable?
    Paul-Emmanuel Loiret : Pour le sable, nous avons actuellement 2 entrées principales : sable de déblais, et apport supplémentaire si nécessaire du nord de l’Ile de France. Nous sommes en train d’affiner tout cela. Il est effectivement difficile de se passer d’ajout de sable pour réussir à passer les tests drastiques des ATex.

    La Fabrique vendra-t-elle de la terre en sac pour la couler par exemple ?

    Paul-Emmanuel Loiret : La fabrique vendra également de la terre à torchis en sac et bigbag.

    Performance et coût des matériaux

    Un des intérêts de la terre crue est sa capacité à participer à régulation de l’humidité, ainsi je suis étonnée dans la présentation de P-E Loiret sur le fait qu’on ne puisse pas utiliser les BTC de cycle-terre dans les pièces humides. Et pour les enduits ?   ( je ne parle pas de la paroi de douche bien entendu et ca ne dispense pas d’une ventilation adaptée) mais pouvez vous développer ?
    Paul-Emmanuel Loiret : Vous pouvez utiliser les BTC dans les pièces humides. Mais sachant que nous avons préférablement des BTC non stabilisées, mieux vaut ne pas les mettre dans la douche…

    Quel est le coût de l’utilisation de la terre crue par rapport aux matériaux industriels classiques pour un maitre d’ouvrage? Et s’il est supérieur quelles sont les pistes pour réduire le gap ?
    Paul-Emmanuel Loiret : Concernant les coûts, l’idée c’est d’arriver à remplacer le béton par de la terre notamment. Donc d’avoir des prix à peu près équivalents. Nous avons travaillé à Biganos par exemple à développer un projet qui sorte au même prix qu’un projet avec des matériaux conventionnels.

    Quelques projets en terre (et matériaux biosourcés) remarquables

    La petite Fabrique d’Ivry Levassor est sélectionnée pour le OFF du DD 2021. Rosny est aussi dans les opérations sélectionnées pour le Off du DD 2021.
    La petite Fabrique et Rosny seront d’ailleurs présents à la table ronde Biosourcée du Forum Bois (avec Guinée Potin et Apache)

    Comment s’organiser pour faciliter l’accès à la ressource ?

    L’essaimage de Cycle Terre à l’échelle des territoires serait une bonne chose ! Mais il reste la question du sable. La création de collectifs locaux (en cours en Île-de-France) semble une réponse intéressante pour s’organiser entre artisans pour partager des zones de stockage, des gisements, du matériel (de criblage, ou autre…).

  • iceb café
    11 Oct 2021 à 18h00

    RE 2020, on ouvre le capot !

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus

UA-124718602-1