Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Logements collectifs : le bois s’invite à Paris

    Communiqué de presse

    Paris, le 22 décembre 2014

    Après plus de cinquante années de bannissement du matériau bois dans les structures des immeubles d’habitations collectives, celui-ci refait fort heureusement son apparition. Plusieurs projets de logements tout en bois portés par les membres de l’ICEB (Institut pour la conception écoresponsable du bâti) viennent ainsi d’être livrés à Paris et Clamart. Exit donc les préjugés sur un matériau à la fois performant et durable.

    Alors que depuis des millénaires le bois a fait ses preuves pour sa pérennité, sa résistance au feu, sa capacité à stocker du carbone et donc à diminuer l’énergie grise, il a été pendant près de cinquante ans purement et simplement évacué du bâti. Résultat : des générations entières de citoyens méfiants vis-à-vis de ce matériau exceptionnel, 100% naturel et renouvelable qui, outre ses qualités intrinsèques, permet(trait) de développer en France une véritable filière « bois », créatrice d’emplois diversifiés.

    Il faut dire que les artisans de la « reconstruction » d’après-guerre, qui voyaient là une bonne opportunité de diffuser à grande échelle du béton, de l’acier et du verre, fruits de leur industrie en quête de prospérité, n’ont certainement pas fait obstacle au phénomène.

    Aujourd’hui, grâce au coup de pouce du Grenelle et de ses descendants, mais surtout grâce à l’acharnement sans faille de concepteurs engagés et obstinés, le bois refait surface dans la construction parisienne, en réhabilitation ou en construction neuve.

    Tout d’abord, dans le cadre d’une réhabilitation lourde : 36 logements à R+6, ont conservé les pans de bois de chêne de la structure de deux immeubles « faubouriens ». Le remplissage en plâtras de la structure, devenu inutile, a été remplacé par une isolation thermique en laine de bois, qui, associée aux pans de bois réparés, à une plaque de contreventement en bois (OSB) et à la structure des planchers tout en bois (sapin, chêne et contre-plaqué), forment un tout presque 100% bois !

    Plutôt que de rendre visible ce dispositif, l’architecte a fait le choix d’une intégration dans l’environnement bâti. Il a ainsi revêtu l’ensemble d’un parement en MPC (mortier-plâtrechaux), enduit traditionnel parisien, mis en oeuvre sur cetteossature en bois. Cet immeuble, propriété de la Siemp, est situé aux 1 et 2 passage Goix, dans le 19ème arrondissement de Paris. La conception du projet revient à l’agence d’architecture F+L accompagné de la Scop Albert et compagnie, membre de l’ICEB, pour passer de l’intention aux actes. Livraison en cours.

    En construction neuve, une opération importante à Clamart.
    Réalisation de trois plots R+5 d’un total de 71 logements pour lesquels la structure de la façade des bâtiments est entièrement en bois (sauf façade Sud
    pour une meilleure thermique) et isolée en laine de bois. Le projet intègre entre autres une forte couverture des besoins d’ECS par le solaire thermique et une
    récupération d’eau à destination des toilettes. Maître d’ouvrage : Clamart Habitat, Architecte Atelier de Midi, DE DD LesEnR. Livraison : en cours.

    Et l’aventure continue, puisque d’autres immeubles d’habitation 100% bois commencent à voir le jour, un immeuble à R+7 à Strasbourg ou d’autres à Bordeaux, Montreuil, pour ne citer que ces quelques villes.

    Vous souhaitez en savoir plus, réaliser une interview, n’hésitez pas à nous contacter via la page contact.

  • iceb café
    10 Sep 2018 à 0h00

    Débat sur la loi ELAN

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus