Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Entretien avec… Marc Serieis | ALBERT et Compagnie

                                                                                                                      Fiche membre de Marc Serieis

    Quelle serait votre définition de la HQE ?   

    C’est une posture philosophique, appliquée au domaine du bâtiment, dont les fondements sont : en tant que bâtisseurs nous portons cette tâche d’abriter des humains au détriment de la Terre, à qui nous infligeons des blessures quasi irréversibles. Conscients de cette responsabilité, nos actions doivent systématiquement être précédées des interrogations relatives à notre empreinte écologique. Et cela dans une forme d’urgence puisque la demande de logements est de plus en plus forte pour abriter une population qui ne cessera d’augmenter, par la natalité mais aussi par l’accueil de populations immigrées

     

    Quelle est votre formation, votre métier de base ? Votre parcours pour arriver à la HQE ?

    Tout d’abord menuisier, itinérant quelques années puis sédentaire. Puis, suite à une envie d’évolution, une formation « BAC+2 » de conducteur de travaux à l’AFPA, qui m’a conduit vers un cabinet d’ingénierie générale (durant 17 ans) comme pilote de chantier, maître d’œuvre d’exécution, puis chargé d’affaires comme partenaire technique généraliste des architectes dans leurs actes de conceptions.

    Enfin, depuis avril 2005, partenaire HQE auprès de différents maîtres d’ouvrages et architectes. Ce sont mes convictions écologistes associées à ma connaissance de la construction qui m’ont conduit, en synthèse, à ce nouveau métier.

    Quelle relation entre votre cœur de métier particulier et la démarche environnementale ? 

    La question environnementale est une petite partie du DD, cœur de mon métier.

    Avec qui faites-vous équipe ?

    Avec tous les architectes sincères qui cherchent à approfondir leur art dans le respect des principes du développement durable. Avec tous les maîtres d’ouvrages qui souhaitent apporter une réponse concrète, dans leur métier, à une démarche de développement durable, souvent jusqu’alors réduite à un discours ou des actions certes vertueuses, mais souvent bien timides au regard de l’ampleur de la tâche à accomplir, en termes de changements de comportements.

     

    Quelles sont vos réalisations actuelles, récentes ou en cours ? 

    Mon action en termes de réalisations n’a aucune importance. Ce qui compte c’est ma capacité à terme de convaincre mes interlocuteurs de se poser quelques questions essentielles, préalablement à toute décision de construire.

    Votre rêve ?

    Un Ministère du développement durable devenu totalement inutile

    Quels conseils donneriez-vous à un maitre d’ouvrage qui souhaite réaliser un bâtiment conforme aux principes de la démarche environnementale ?

    De lire au préalable « Les pierres sauvages » de Fernand Pouillon aux éditions du Seuil, ainsi que « Les mémoires de Geronimo », de S-M Barrett et Geronimo aux éditions Poche-La Découverte, et bien entendu de participer au OFF du DD. Tout le reste ne relève que des détails d’exécutions, des techniques disponibles, de volonté partagée et de plaisir de travailler ensemble.

  • iceb café
    22 Oct 2018 à 18h30

    La qualité de l'air intérieur

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus
Articles similaires

UA-124718602-1