Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Entre avec … André Pouget | Pouget Consultants

    Comment fais tu pour gérer tes multiples activités ; ta société, les commissions sur la RT 2012, ton implication dans différentes associations et groupes de travail, les formations ?…

    Je prends du plaisir à pratiquer mon métier, à partir de là, cela simplifie et donne de l’énergie pour gérer des emplois du temps chargés. Nécessaire mais pas suffisant, je suis entouré d’une équipe efficace, je délègue au mieux auprès de mes collaborateurs – troubadours de la non énergie – très motivés eux-aussi. Ensuite, comme d’autres, je consacre beaucoup de temps professionnel, sans honte ni fierté, à m’activer entre autres sur les tâches que tu as énumérées.

     

    Dans ton métier qu’est ce qui te passionne le plus; la modélisation, la conception de solutions innovantes, le suivi du chantier, le suivi d’exploitation, les enjeux environnementaux, …. ?

    Depuis près de trente années, je n’ai fait qu’écouter pour mieux comprendre et mieux convaincre ensuite, qu’observer pour concevoir et prescrire performant. Il m’est difficile de dire ce qui me passionne le plus, du développement de produits nouveaux à la réception des chantiers, en passant par les interventions ça et là, cela relève pratiquement du militantisme…

    Est-ce qu’il existe une spécificité dans les projets issus de chez POUGET Consultants, est ce que le concept de la « non-énergie » est toujours en application ?

    Notre terrain de prédilection se situe effectivement autour de la « non-énergie ». Plus qu’un concept, nous essayons d’agir au quotidien sur nos chantiers ; faire sortir de terre des bâtiments capables de tenir les objectifs du Facteur 4. Pour sûr qu’on ne lâche rien sur ce terrain, dans la construction neuve comme pour la rénovation énergétique, nous sommes omniprésents pour vendre de la non énergie durable !

    Quel est ton avis sur la mise en application de la RT 2012 ? 

    Ravi par les objectifs visés de ce nouveau règlement, surtout sur trois points essentiels :

    • Niveau d’exigences : 50 kWhep.m².an (certes modulés…) c’est-à-dire environ 2 à 3 fois plus performant que la précédente réglementation, dans l’histoire récente de la construction neuve, il existe 2 dates importantes, 1974, date à la quelle on a commencé à isoler les constructions neuves et 2012, date à la quelle on s’apprête à construire performant durable (entre 1974 et 2012, différentes étapes d’ « ajustements »)

    • Besoins bioclimatiques B Bio : voici enfin l’officialisation de la nécessaire bonne conception. De l’indispensable prise en compte de la dimension énergétique dès la conception du projet, avant le permis de construire déposé. Voilà une information essentielle sur le mode de travail des équipes de maîtres d’œuvre, notamment architectes, économistes et thermiciens ! Il reste à vérifier que les niveaux exigés B Bio Max sont bien compatibles à la bonne conception visée, à suivre…

    • Construire autrement : un chiffre « anodin » (article19 de l’arrêté) impose le traitement du pont thermique en façade, depuis 1974, on fabrique des ponts thermiques, depuis la même date, il est annoncé (en tribunes…) qu’il est très important de traiter les ponts thermiques, la RT2012 exige le bon sens, enfin !

    Reste maintenant à appliquer et bien appliquer ce nouveau règlement, étape vers les futurs bâtiments à énergie positive.

    Ton avis sur l’ICEB ; est que tes valeurs correspondent avec celles de l’association ? 

    En plus de l’ICEB, POUGET Consultants est impliqué dans d’autres associations professionnelles. J’ai plaisir à retrouver le groupe, j’y apprends aussi, l’ICEB est une mosaïque de sympathiques troubadours de l’environnement, nos valeurs s’y retrouvent bien.

    Quel serait ton projet idéal ? 

    Un projet BBC comme Bâtiment Bien Conçu où il fait bon vivre, « …avec presque pas de murs et des tas de fenêtres et il fera bon y être… » (Merci à Jacques BREL)

    Quels conseils donnerais-tu as à un maître d’ouvrage qui souhaite réaliser un bâtiment conforme aux principes de la démarche environnementale ?

    Un maître d’ouvrage doit être exigeant et précis dans sa demande, ainsi il aidera à bien concevoir. Cela va s’en dire, il faut qu’il donne les moyens à ces maîtres d’œuvres pour investir sur la bonne conception, passage obligé pour la performance et le confort durables. Avec ses maîtres d’œuvre, il est nécessaire de jouer la carte de la simplicité de la non énergie en priorité, relever le chalenge de la préservation de l’environnement dans le bons sens…

     

  • iceb café
    28 Mai 2018 à 18h00

    Recyclage des plastiques dans le bâtiment

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus