Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • ICEB Café | 26 avril 2010 – Architecture et recyclage des matériaux

    SUJET

    A l’heure du zéro énergie, peut-on viser le zéro matières et le zéro énergie grise ?

    Il faut savoir que plus du quart des déchets produits en Europe proviennent de la démolition et de la rénovation d’immeubles ; environ la moitié de ces déchets aboutit à la décharge publique. Seuls environ 30 % des matériaux utilisés en construction sont recyclés, alors que 90 % d’entre eux pourraient l’être. Or, la construction est grande consommatrice de matières premières : en Europe, 6 à 7 tonnes de matériaux utilisés par an et par habitant.

    Sophie Brindel-Beth a montré aux participants de l’ICEB Café quelques exemples significatifs d’utilisation de matériaux recyclés et de réemploi de matériaux.

    Le Centre scientifique et technique de la construction (CSTC) belge a conçu la Recyhouse (1996-2001) intégrant une très large part de matériaux nouveaux fabriqués à partir de déchets issus soit du recyclage de débris de construction et de démolition, soit de la valorisation de déchets ou sous-produits industriels. L’objectif était de démontrer qu’il est possible d’édifier un bâtiment presque uniquement au moyen de matériaux recyclés, en ne dégradant ni les performances, ni le coût de construction. Mais il est vrai que la pratique du recyclage de matériaux issus de démolitions de bâtiments est encore difficile à mettre en œuvre car le recyclage en fin de vie n’est en général pas prévu. Il est donc important de créer des bâtiments recyclables pour les générations futures. Recyhouse est également devenue un centre d’information et de formation sur les matériaux, ainsi qu’une base de données. Par ailleurs, les organismes de recyclage de matériaux se multiplient en Belgique depuis 15 ans : RecyLiège, RecyNam, Recyhoc …

    *Rural Studio de l’Université d’Auburn en Alabama est un atelier expérimental de constructions de logements ou de bâtiments communautaires pour les plus pauvres. Ces constructions présentent donc une dimension sociale. Le fait de minimiser l’entretien grâce aux choix constructifs est également pris en compte.

    Quelques exemples de constructions menées par Rural Studio

    Maison Bryant

    Bottes de foin recouvertes de ciment, pierres, bouteilles, plaques de polycarbonate

    Chapelle pour la communauté de Mason’s Bend

    Bois, murs en terre crue, structure métallique et mur rideau en pare-brises de voitures

    Corrugated Cardbord Pod à Newbern

    Bois brut, balles de papier, plaques d’immatriculation de voitures

    Maison Shiles

    Pneus remplis de terre et couverts de grillage et de ciment, bardeaux de chêne

    Maison de Lucy

    72 000 dalles de moquette 50 x 50 stabilisées par des tiges métalliques et une grande poutre en bois pour assurer la compression

    Maison du musicien

    Fer, bois, tôles, plastiques

    Stade de baseball

    Gradins en balles de carton, protection des spectateurs par des filets de pêcheurs supportés par des arches de métal

    Centre d’exposition

    Pelotes de laine

    Pour en savoir plus : www.ruralstudio.com

    D’autres exemples

    Villa Höstel en Allemagne

    Œuvre collective réalisée par les habitants de Steinfurt

    Valorisation des déchets des caves de chacun

    Standard Kiosk de Dan Paterman à Chicago

    Anciennes bennes à ordures

    Bâtiment réalisé au moyen de bouteilles d’eau en plastique : United bottle

    Prix de l’institut Van Alen 2007 – Lauréats Jörg Stollmann et Dirk Hebel

    A partir de l’analyse de la production, la logistique, le cheminement et le recyclage en très grande série, valoriser la forme et le matériau de base lors de son recyclage en inventant un nouveau moule industriel : leur donner une 2ème vie

    Ces exemples sont la preuve que l’on peut faire de l’architecture avec des matériaux réutilisés mais quid de la responsabilité de l’architecte et des assurances ? Certains architectes se positionnent alors en artiste pour réaliser ces lieux de vie particuliers mais ce n’est pas une solution généralisable. Pour que la réutilisation ne soit plus réservée à l’artiste, des centres se structurent pour donner un minimum de garantie aux produits. Ou encore des architectes proposent un espace à des habitants pour réaliser des autoconstructions, notamment au moyen de matériaux récupérés. La sécurité incendie est assurée entre les bâtiments. www.elementalchili.cl

    Autrefois, on utilisait davantage de matériaux recyclés mais l’industrialisation les a fait oublier. Cela revient mais on n’est qu’au début d’un processus qu’il faut accélérer. Les industriels doivent faire évoluer leurs produits pour qu’ils deviennent réutilisables et permettre leur assemblage.

    Remarques de la salle

    – L’enjeu doit être de réaliser en centre-ville des bâtiments avec des matériaux recyclés et non des maisons individuelles

    – Un autre axe est à étudier : la transformation de bâtiments avec une analyse de leur potentiel pour savoir quel en serait le meilleur usage. Il faut éviter « le chausse-pied » car une transformation importante d’un bâtiment a un coût non négligeable, parfois plus élevé qu’une construction neuve.

    – La notion de déchet n’est pas la même dans tous les pays. En France, on donne une plus-value aux matériaux anciens (cheminée Louis XV, poutres anciennes …). Dans les pays anglo-saxons, les matériaux de second emploi ne sont pas chargés d’histoire ; ils sont considérés comme une matière première secondaire. En outre, l’utilisation de matériaux réutilisés ou recyclés ne se voit pas obligatoirement, comme à BedZed. En Allemagne, les plates-formes de matériaux réutilisés ou recyclés offrent une garantie technique et un prix économique.

    – Il faut choisir des matériaux bruts pouvant être utilisables à plusieurs reprises et faire des ensembles démontables et remontables, comme le Centre d’information du CERN à Genève (pavillon en bois). Il existe aussi des moquettes (Desso) indéfiniment réutilisables et recyclables.

    – Le recyclage est différent du réemploi, les logiques ne sont pas les mêmes. Il faut chercher avant tout à réutiliser pour diminuer la part d’énergie grise lors de la construction : le bilan matière énergie grise embarquée dans un bâtiment peut égaler 300 ans de consommation. L’effort ne doit donc pas être fait uniquement sur l’efficacité énergétique.

    – Tout peut se recycler, c’est un problème politique et économique. Néanmoins, il est recommandé d’utiliser les produits courants en masse pour inciter à leur recyclage car ils offrent alors un potentiel.

    En conclusion

    Il sera intéressant d’organiser une autre réunion sur ce thème, mais en y invitant des industriels qui recyclent pour voir aussi leurs difficultés, un responsable de Centre de recyclage des déchets, un grand opérateur sur le thème du réemploi ….

    *Rural studio a été fondé en 1992 par Samuel Mockbee au sein de l’École d’architecture de l’Université d’Auburn en Alabama il est dirigé par Andrew Freear depuis le décès de Mockbee en 2001.


    INTERVENANTS

    Sophie Brindel-Beth, architecte et conseillère en environnement, est également enseignante à l’école d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée. Elle a abordé ce thème avec ses étudiants, notamment en leur montrant des exemples d’utilisation de matériaux recyclés et de réemploi de matériaux.


    RESSOURCES

    Télécharger la présentation en ppt


    LIEU

    La Maison de l’Architecture en Ile-de-France

    148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

    Métro : Gare de l’Est

  • iceb café
    17 Déc 2018 à 18h30

    Retours d'expérience sur le commissionnement

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus
Articles similaires

UA-124718602-1