Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • ICEB Café | 27 janv 2009 – Qualité de l’air intérieur

    SUJET

    « Des avancées significatives et beaucoup de questions en suspens »
    par Patrice Blondeau –  Maître de conférence à l’université de La Rochelle

    Salle archi-comble pour un sujet aussi passionnant qu’anxiogène pour les urbains, nous passons plus de 90% de notre temps dans des lieux clos. A l’intérieur d’une pièce fermée,  nous sommes entourés de plus de 800 polluants qui se présentent sous formes gazeuses, de poussières ou de bio-contaminants (virus, bactéries, allergènes,…)! Les composants olfactifs volatils (COV) sont majoritaires dont le plus connu est le formaldéhyde.

    Le seul indicateur existant pour estimer la Qualité de l’Air Intérieur sont les conséquences économiques des jours d’arrêts de travail pour maladie respiratoire (rhume, grippe, asthme, allergies). Une étude américaine démontre (cf. présentation pdf P.Blondeau) que ces pathologies respiratoires diminuent avec une bonne ventilation du bâtiment. Ce qui  entraîne une situation paradoxale avec la RT 2005 et le volet énergétique du Grenelle qui prône l’isolation des bâtiments et la réduction des dépenses de chauffage.

    Les solutions techniques des professionnels de la ventilation proposent des avancées significatives mais encore faut-il que la qualité de l’air extérieur soit propre ainsi que le réseau de distribution.
    Les technologies d’épuration de l’air connues ou en cours de recherche par captation ou transformation/élimination sont ;

    • les plantes,
    • photocatalyse
    • ionisation,
    • matériaux adsorbants

    L’efficacité de ces technologies est souvent relative car elle dépend de la température, de l’humidité et de la luminosité des pièces traitées. De plus dans certains cas au cours de la chaîne de transformation des substances plus toxiques sont créées.

    En conclusion, dans le domaine sanitaire, toute technologie nouvelle doit être utilisée avec précaution. Les grands principes de prévention : aérer, avoir (si possible) un bon ensoleillement et  éviter d’accumuler les sources de pollution (tabac, désodorisant, vernis, colle, …)

    Questions/débat autour de :

    • l’absence de données concernant la durée et l’efficacité d’une ventilation naturelle
    • la réglementation sanitaire concernant les 18m3/heure par occupant
    • le vide juridique concernant la QAI notamment dans les écoles où il n’y a pas d’indicateur

    Michel Le Sommer (trésorier de l’ICEB) a fait un point sur les adhésions 2009 en précisant que les bureaux d’études présents régulièrement aux ICEB café étaient  les bienvenus comme futurs adhérents.


    INTERVENANTS

    Patrice Blondeau, Maître de conférence à l’université de La Rochelle


    RESSOURCES

    Télécharger la présentation en PDF de Patrice Blondeau


    LIEU

    La Maison de l’Architecture en Ile-de-France

    148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

    Métro : Gare de l’Est

  • iceb café
    17 Déc 2018 à 18h30

    Retours d'expérience sur le commissionnement

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus
Articles similaires

UA-124718602-1