Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Cahiers du Off du DD 2021

    Lancement du OFF du DD, édition 2021

    Cette sixième édition du OFF du DD s’est déroulé de novembre 2021 à début 2022 dans huit villes : Cornebarrieu, Lyon, Marseille, Nantes, Orléans, Paris, Poitiers, Rennes.
    Elle est organisée par un collectif de dix associations de professionnels, qui militent, chacune dans sa région, pour des interventions plus écoresponsables sur le territoire, le paysage et le bâti. Depuis sa création en 2012, la vocation du OFF du DD est de promouvoir les plus ambitieuses de ces opérations, celles qui offrent les solutions architecturales et techniques les plus appropriées au contexte climatique, environnemental et social des années qui viennent.

    Une centaine d’équipes ont répondu à l’appel à projet.
    Une première sélection s’est effectuée au niveau de chacune des huit régions organisatrices. Le comité de sélection nationale qui s’est tenu ensuite était composé d’un représentant de chacune des associations organisatrices et de deux professionnels reconnus, dont des réalisations ont été sélectionnées dans des sessions précédentes : l’architecte Yves Perret et l’ingénieur énergéticien Armand Dutreix. Ce jury a distingué quatorze projets lauréats et en a remarqué quatorze autres.

    Parmi les vingt-huit opérations présentées dans ce nouveau cahier du OFF, onze sont situées dans des métropoles, six dans des villes moyennes et neuf en milieu rural. Cette répartition territoriale marque une nette évolution par rapport aux sessions précédentes, qui comportaient une majorité d’opérations situées à la campagne ou dans de toutes petites villes. La frugalité étend sa représentativité territoriale aux métropoles et villes moyennes ainsi qu’aux maîtrises d’ouvrage de grandes collectivités pour lesquelles les obstacles à l’innovation sont plus forts.
    Quatorze opérations présentées ici sont des constructions neuves, neuf sont des réhabilitations, et cinq concernent un aménagement de plus grande échelle. La réhabilitation était marginale lors des sessions précédentes. La part grandissante qu’elle occupe aujourd’hui correspond à l’importance qu’elle doit revêtir dans l’avenir.

    Le contenu architectural et technique de cette sélection n’échappe pas à une tendance largement partagée : elle s’intéresse prioritairement au choix des matériaux. Même la future RE2020 ne déroge pas à cette règle. L’originalité de l’approche matériaux des projets présentés réside dans les critères de choix. Ce n’est pas seulement le contenu carbone mais aussi la maîtrise des ressources, leur proximité du chantier, la valorisation de savoir-faire et la vitalité d’un territoire qui conduisent à privilégier les matériaux biosourcés ou géosourcés ainsi que le réemploi.
    Les préoccupations sur les matériaux sont tellement fortes aujourd’hui qu’elles relèguent au second plan l’approche bioclimatique, qui est pourtant la plus efficace pour assurer le confort au moindre coût énergétique. Heureusement, nombre de projets sélectionnés nous rappellent qu’une démarche holistique, alliant bioclimatisme, choix des matériaux et aspects sociaux, reste le fondement de la frugalité.

    Accéder au document
  • iceb café
    17 Oct 2022 à 18h00

    Le décret tertiaire

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus

UA-124718602-1