Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • ICEB café | 24 nov 2014 – La démarche bioclimatique en Amérique latine

    SUJET

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca, architecte colombien, directeur d’ARQUITECTURA & BIOCLIMATICA

    Il y a 45 millions d’habitants en Colombie, pays situé sur la zone de convergence intertropicale, ce qui provoque beaucoup de nuages et de pluie.

    Du fait notamment de la présence de montagnes (la Cordillère des Andes se divise en trois cordillères), il y a trois climats dans ce pays :

    • un climat tropical chaud et humide : 6000 millimètres de pluie
    • un climat tempéré entre 600 et 1000m : 28 degré, 78 % d’humidité
    • un climat froid entre 1000m et 3700m : 22 degrés, 3 ou 6 degrés le soir

    Les réserves d’eau potable se trouvent au-dessus de 4700m.

    Bogota, Carthagène, Cali, Medelin sont les grandes villes de Colombie et sont situées entre 1500 et 3500 mètres d’altitude.

    Les Colombiens ont un haut niveau de bonheur. Ainsi le Happiness Index place la Colombie, 3ème pays le plus heureux du monde

    A l’avenir, il risque d’y avoir des déplacements de population vers les montagnes car les ressources halieutiques sont en diminution.

    En 1987, Jorge Ramirez était au CSTB en France. En 1991, il est rentré en Colombie sans laboratoire de recherche et sans moyens techniques. Mais il y avait de la malice indigène, de l’enthousiasme, du bonheur et pas de peur dans son pays.

    Désormais beaucoup d’universités colombiennes forment à l’architecture et plusieurs publications de qualité existent.

    Des initiatives de l’Etat et des entreprises se multiplient voire se conjuguent pour travailler sur la construction durable en Colombie comme par exemple le projet d’un label écologique pour les bâtiments éco-responsables, des stratégies de performance énergétiques pour l’habitat social.

    Le bureau d’étude de Jorge Ramirez accueille beaucoup d’étudiants en architecture qui ont vocation à travailler ensuite dans d’autres structures.

    Sa conviction est que la question environnementale, bioclimatique, éco-responsable, fait partie du fondement même de l’architecture.

    Il a des partenaires colombiens pour l’acoustique, l’ingénierie environnementale, la mécanique, l’hydraulique, les toitures et murs végétaux, mais aussi des structures françaises comme le cabinet TERAO et le CERMA (école d’architecture de Nantes).

    En 1991, quand il est revenu en Colombie, il a travaillé sur la construction de poulaillers pour éviter le stress des poules…
    En 2014, son agence a travaillé sur plus de 2millions de m2…

    Ses projets concernent souvent l’inertie thermique et les systèmes passifs de climatisation.

    Il a notamment travaillé sur :

    • La circulation de l’air frais à travers les faux plafonds. La nuit étant froide en Colombie et à Bogota, le bâtiment se refroidit naturellement.
    • La ventilation naturelle à Medellin pour un bâtiment des jeux panaméricains.
    • La bibliothèque centrale de l’Université de Bogota qui a été réhabilitée en utilisant l’atrium d’origine.
    • Un bâtiment de Bogota appartenant à une mutuelle
    • Une toiture végétalisée sur un hôpital
    • Un centre culturel à Bogota avec des matériaux locaux
    • Un centre de distribution de produits pharmaceutiques au Chili
    • Un toit végétalisé de supermarché qui peut fournir de l’eau à 150 habitants
    • Une église

    Il estime que la low tech est une forme de sagesse.
    Il s’est d’ailleurs inspiré des maisons indigènes qui disposent d’une ventilation naturelle pour développer son expertise reconnue dans toute l’Amérique latine.

    Vanessa Grob architecte associée et fondatrice de l’Atelier D

    L’atelier D intervient dans de nombreux pays et se fonde sur le développement régénératif.

    L’enjeu est d’impacter positivement l’environnement et non pas de limiter les impacts négatifs sur l’environnement.

    Vanessa Grob vient de participer à un concours avec un projet dans de la Colline Las Cabras à une heure et demi de Santiago du Chili, dans la municipalité de Puente Alto.

    Le projet est de faire un corridor écologique pour préserver des collines qui doivent rester inconstructibles, tout en résorbant la pauvreté de milliers de personnes qui se sont installées aux alentours sans bénéficier de services essentiels.

    En organisant une participation citoyenne avec ces communautés défavorisées, l’objectif est de leur permettre de protéger leur habitat, de pouvoir vivre décemment et travailler sur place en replantant la colline où ils habitent, en créant des vergers, en récupérant l’eau de pluie, en protégeant les 80 espèces naturelles de ce territoire, en construisant une mosaïque végétale et humaine avec les habitants pour régénérer les lieux.


    INTERVENANTS

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca, architecte colombien, directeur d’ARQUITECTURA & BIOCLIMATICA

    Vanessa Grob architecte associée et fondatrice de l’Atelier D


    QUESTIONS DE LA SALLE

    Alain Bornarel

    Jusqu’où peut-on aller sur la ventilation naturelle dans un pays tropical qui va subir de plus en plus le réchauffement climatique ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Il faut trois ou quatre jours pour s’acclimater et il faut s’habiller légèrement.

    Il faut travailler sur la vitesse d’air car on ne peut pas enlever l’humidité.

    Christine Lecerf

    Comment réduire l’humidité, notamment pour les ordinateurs ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Il faut changer les ordinateurs chaque année, mais s’il y a en a beaucoup, la climatisation est inévitable.

    Catherine Parant

    Est-ce que les bâtiments sont climatisés à Bogota ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Il n’y a pas besoin de climatiser à Bogota si le bâtiment est bien fait car il fait froid la nuit.

    Catherine Parant

    Y a-t-il des formations pour les exploitants du bâtiment ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Oui tout à fait

    Alain Bornarel

    Comment fonctionne les automates ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    C’est l’exploitant du bâtiment, après six mois de régime thermique, qui fait les réglages.

    Catherine Parant

    Y a-t-il de la condensation dans les bâtiments ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Pas à Bogota, car il fait froid.

    Sylvie Brindel

    Comment fonctionnent les puits canadiens en Colombie ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Leur longueur est adaptée au climat.

    Michel Raoust 

    Comment ça se passe avec les maîtres d’ouvrage ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Il y a une forte conscience écologique chez certains maîtres d’ouvrage.

    Marc Series

    Comment allez-vous trouvez l’eau dans votre projet au Chili ?

    Vanessa Grob

    Grâce à la permaculture.

    Alain Bornarel

    Quelles normes sur les chicanes acoustiques ou les grandes cheminées car en France, ce ne serait pas possible ?

    Jorge Alvaro Ramirez Fonseca

    Les normes arrivent petit à petit.


    LIEU

    La Maison de l’Architecture en Ile-de-France

    148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

    Métro : Gare de l’Est

  • iceb café
    28 Mai 2018 à 18h00

    Recyclage des plastiques dans le bâtiment

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus
Articles similaires