Bienvenue sur le site de l'institut pour la conception éco-responsable du bâti
  • Entretien avec… Patrick Melul | Bio Concept Conseil

    Quelle serait votre définition de la HQE ?

    Une éthique ;
    Une prise de conscience aiguë :
    Le développement durable en tant que nécessité ;
    Une posture intellectuelle : le questionnement préalable à l’action ;
    Une vision Stratégique et des Programmes qui conduisent à des Projets ou Opérations Concrets.

     

    Quelle est votre formation, votre métier de base ?
    Votre parcours pour arriver à la HQE ?

    Après un troisième cycle d’Ingénierie immobilière, et quelques années d’expérience, j’ai suivi un Executive MBA en France et en Allemagne notamment (ESSEC-Mannheim).
    Personnellement sensible aux questions soulevées par le développement durable, dans le cadre de mes fonctions précédentes chez un Aménageur public, j’ai développé les premières expériences dans ce domaine.
    J’ai eu l’opportunité de travailler à l’échelle de quartiers comme des d’opérations.
    J’ai rapidement été convaincu que l’approche pluridisciplinaire est parfaitement adaptée à cette problématique et qu’il est urgent d’agir pour limiter l’impact de nos constructions sur l’environnement.
    En octobre 2006, j’ai créé Bio-Concept Conseil qui n’intervient que sur des missions de HQE ou de Stratégie intégrant la prise en compte du développement durable et la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

    Quelle relation entre votre cœur de métier particulier et la HQE ? 

    La HQE constitue mon coeur de métier, aujourd’hui.
    Les gens de ma génération ont souvent un « background » différent. Le mien est l’aménagement urbain sous l’angle du management de projets.
    Le système de management environnemental (SME) des opérations a constitué pour moi, une passerelle naturelle vers le développement durable au sens large. A mon sens, le SME est un élément crucial de la démarche.
    En effet, à un moment donné et sur un marché déterminé, l’ensemble des acteurs ont accès aux mêmes technologies et leurs contraintes financières sont souvent voisines. Or il est aisé de constater entre différents projets, des différences notables de qualité, de performance environnementale et de coût.
    Ces différentiels de performance sous contraintes similaires par ailleurs s’expliquent par deux facteurs essentiels :

    •  Les personnes qui composent l’équipe projet ;

    – Leur personnalité ;
    – Leur expérience ;

    •  Le mode de management du projet.

    En synthèse, le lien entre mon passé et la HQE est la Gestion de projets.
    C’est ce qui me permet de maîtriser les opérations.

    Avec qui faites-vous équipe ?

    Nous faisons équipe avec l’ensemble des participants au projet. Dans une dynamique de conduite du changement et de progrès continu, nous créons les conditions favorables à leur implication. Ils s’approprient progressivement la problématique du Développement Durable, qu’ils associent à leur cœur de métier. Aux antipodes des recettes toutes faites, ce processus produit d’excellents résultats.

     

    Quelles sont vos réalisations actuelles, récentes ou en cours ? 

    Dans le cadre d’une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) auprès d’Immobilière 3F, nous intervenons sur un projet situé à Paris 17ème, comportant à la fois la Déconstruction d’un bâtiment, la Réhabilitation de 3 bâtiments et la Construction d’un bâtiment neuf afin d’y créer 52 logements et un Centre d’Hébergement d’Urgence de 180 lits.

    Cette opération qui constitue une opération Phare du Maître d’ouvrage, devrait atteindre un Excellent niveau de performance sur le neuf aussi bien que sur les bâtiments réhabilités. A titre indicatif, le bâtiment en construction vise le label BBC Effinergie.

    Votre travail rêvé ? Votre commande idéale ?

    •  Dans les phases novatrices que connaît notre métier, il nous semble nécessaire de se montrer à la fois ambitieux pour apporter des réponses à la hauteur des enjeux auxquels nous faisons face, et vigilants vis à vis des êtres humains qui occuperont demain, les logements que nous concevons aujourd’hui.

    Dans ce contexte, j’aimerais rencontrer individuellement, quelques occupants des logements sur lesquels Bio-Concept Conseil travaille aujourd’hui.
    Je suis particulièrement intéressé par l’appropriation individuelle de ce que nous concevons.

    •  Ses principales caractéristiques : Une problématique environnementale forte, un projet complexe ; un maître d’ouvrage engagé, une équipe projet curieuse et motivée.
    •  Il s’agit plus de satisfaction personnelle. Sur un projet en cours, je suis ravi d’avoir su motiver une équipe, initialement peu sensible à ces questions. Ces hommes et ces femmes cherchent à présent à améliorer la qualité environnementale du projet. Ils s’investissent de façon spectaculaire dans la mesure quantifiée des performances environnementales atteintes.

    Quels conseils donneriez-vous à un maitre d’ouvrage qui souhaite réaliser un bâtiment conforme aux principes de la démarche environnementale ?

    Bien que nous travaillons en permanence sous contrainte de temps forte, je suggèrerai à ce maître d’ouvrage :

    •  De s’offrir le luxe de la réflexion, préalablement à l’action ;
    •  De ne pas céder à la rassurante tentation qui consiste à raisonner immédiatement en termes de solutions techniques.

    Dans le cadre d’une démarche développement durable bien conduite, les réponses techniques s’imposent souvent de façon évidente. Elles sont légitimes dans le contexte propre à l’opération.
    Enfin, il me semble en effet que le fait d’aborder la démarche avec enthousiasme est , en soi, générateur de solutions performantes…

  • iceb café
    12 Mar 2018 à 18h30

    De la grande accélération à la décroissance conviviale

    libre - Sur réservation exclusivement

    En savoir plus
Articles similaires